Reprise des Grandes Voies dans les Calanques

Reprise des Grandes Voies dans les Calanques

Deux jours pour découvrir l’escalade grande voie

Apprendre les manips de base (relais, assurage, descente en rappel, aide simple au second), découvrir l’environnement de la grande voie (la verticalité, les accès, la lecture du topo, le cheminement), et se faire plaisir : un programme bien chargé pour Anne-Laure et Aurore ! Après 3 grandes voies en deux jours, deux baignades, nous rentrons des Calanques, une fois encore, les yeux noyés de lumière et le corps vibrant d’une envie de grimpe.

Sormiou : sur les traces du passé

Après une matinée consacrée à l’apprentissage des techniques de base en grande voie en face est  (relais, rappel et assurage), direction le Bec de Sormiou  pour l’ascension de la voie sur les Traces du passé à l’Antécime, itinéraire reprenant pour partie d’anciennes voies.

L1 et L2 : une structure très sculptée avec de très bonnes prises pour un ensemble bien raide (et glissant si entrée maritime comme ce fut le cas pour nous)
L3 : encore quelques difficultés en mur dans le premier tiers de la longueur
L4 : très homogène en rocher blanc typique
L5 : la plus belle pour moi, de l’aragonite, du gaz, une grimpe évidente et très plaisante
L6 : reste dans le ton de la précédente, sortie sur l’arête au soleil

Une voie dans un rocher très bon à excellent, dans une face vraiment raide pour ce niveau de difficulté, à recommander
(d’autres photos sur Sormiou)

Canaille : secteurs face ouest

Avec la chaleur de septembre, le choix des itinéraires se fait en fonction de l’orientation. Pour une grimpe à l’ombre, nous nous rendons tôt (9h au rappel) dans les secteurs de la face ouest des falaises Soubeyrannes avec 2 objectifs avant la pleine cagne

Ouvreur de Bouse : la classique grandiose

Souvent repris (la première fois!) lors de mes séjours grande voie,  les itinéraires de ce secteur continuent à m’émerveiller (un rocher exceptionnel et unique, une très grande ambiance, de la raideur…); les filles se lancent dans Ouvreur de Bouse, je suis, la confiance est là, nous sommes seuls, à l’ombre, des conditions parfaites.

Tord Boyau : l’aventure équipée

A l’ouest du secteur Ouvreur de Bouse, on trouve encore des voies équipées au secteur Jas de la Penna. Il est difficile en longeant le pied de falaise d’imaginer que cet amas foutraque de rochers offre des itinéraires fréquentables pour la grimpe! Je choisis d’aller visiter tord boyau, confiant dans les capacités d’adaptation de Anne-Laure et Aurore (qui ont adoré!)…

L1 : 6b+ le rocher est ici globalement très sain, deux passages franchement dévers et athlétique, pédale obligatoire pour des seconds non aficionados du toît (parfait pour apprendre!)
L2 : transition
L3 : féérique, sableux, intérieur (et facile), sortie sur des œufs…le boyau
L4 et L5 : entouré d’amas de blocs, graviers et autres objets suspendus, déposés, un cheminement agréable dans une ambiance chaotique
L6 : rien mais relais sur un tout petit buisson pour assurer les quelques mètres facile de la sortie

un itinéraire dans une ambiance unique, des surprises, de quoi se forger une expérience inédite sur des points bétons et un rocher finalement très correct
reste à l’ombre jusque 15h
rester bien lucide sur la pose de pieds et le choix des prises de main

Escalade l’hiver dans les Calanques: c’est parti

Escalade l’hiver dans les Calanques: c’est parti

Joseph arrivait de New-York pour quelques jours de dépaysement à Marseille et voulait, entre autre choses, découvrir l’escalade en grande voie dans les Calanques.
L’hiver est là, alors que près de 2m de neige venait de tomber sur les sommets autour de la maison, la possibilité de grimper au bord de la mer m’enthousiasmait toujours au plus haut degré Lire la suite

Découverte escalade : Eissadon et Bec de Sormiou

Découverte escalade : Eissadon et Bec de Sormiou

Retour sur deux jours de découverte escalade en grande voie dans le massif des Calanques pour Meggy et Thomas. (plus d’infos sur les séjours escalade)

Eperon ouest à l’Eissadon

Une première journée immersion dans le massif, direction la Calanque de l’Eissadon pour aller parcourir l’éperon ouest  (après avoir visité en son temps le secteur de l’arête est).
Au programme une journée sportive et panorama grandiose, Lire la suite