Escalade pour l’hiver : Calanques et Sainte-Victoire

Il nous fallait des grandes voies faciles, un cadre grandiose, un rocher sec après des jours de pluie intense… Se rendre sur Marseille vers la fin du mois de novembre nous assurait presque d’avoir l’embarras du choix entre Calanques et Sainte-Victoire!
Restait à trouver un secteur pas trop impressionnant pour Carole dont c’était la première en grande voie (presque!) et abrité du vent d’est. Nous choisissons la Calanque de Sormiou et nous dirigeons vers les secteurs Sud ouest, plus précisément le secteur de l’Archipel et la voie de l’Hallu nulle (topo C2C)

Venez découvrir sur un ou plusieurs jours l’escalade en grande voie
dans les Calanques

la Saint Victoire, le Cap Canaille

Comme beaucoup de voies dans ces secteurs de la Calanque de Sormiou (Dièdre Guem, Rumpe Cuou…) l’Hallu Nulle est une voie très accessible sur un rocher blanc sculpté, dans une ambiance maritime mais pas oppressante, avec une vue sur le large et les iles… beaucoup d’avantages pour une initiation/découverte ou bien un perfectionnement vers l’autonomie en grande voie qui laisse des traces!

Le lendemain, lumière intense, nous grimpons à la montagne de la Sainte Victoire avec Vincent. L’objectif est ici une première découverte de l’escalade dans une voie partiellement équipée. Nous choisissions l’Eperon de l’Ermitage, vieille classique parcourant un pilier évident. 2 cordées « escargot » au départ nous convainquent de ne pas s’engager dans le premier ressaut, par un itinéraire sanglier et peu recommandable nous avons donc rejoint les ressauts supérieurs. La belle idée, c’était splendide.