Eyssina : face Nord… entre les traces

L’Eyssina, une belle face de pentes raides

Cela faisait quelques années que je n’étais pas allé à l’Eyssina… et en arrivant au parking, nous avons pu constater que l’activité dans la face a été importante la semaine passée. Des couloirs les plus près de la station de Vars aux plus éloignés (et engagés) de la grande face, presque tous les itinéraires étaient tracés.Facile d’imaginer que, une fois la trace d’accès à la crête faite depuis les remontées mécaniques, c’était devenu très tentant.

Une neige très changeante

Nous sommes les premiers à partir d’en bas et l’on se console donc en choisissant un itinéraire pas ou peu accessible depuis la crête. En plein milieu, dans le grand rideau central, seules deux traces semblent surgir d’un collet, connexion possible avec le couloir de Gorge profonde.
Les pentes inférieures sont en bonne condition: poudre tassée, rapide. Une fois le rideau central atteint, c’est plus complexe, alternance de zone en poudre tassée mais profonde et zone à la surface croutée sur 5 à 10 cm d’épaisseur (regel d’une couche plus humide tombée des barres au dessus?).
Pris par le temps (créneau très court) et les mauvaises conditions de neige sous le sommet, nous nous arrêtons sous des barres, non loin du col.
Une belle descente pour qui sait lire la neige, nous trouvons une ligne près des barres très homogène puis ce fût grandes courbes dans les pentes inférieures.

L’ambiance de cette face reste grandiose, à parcourir avant le réveil de la sono sur la station!

 le compte rendu C2C