Automne grande voie à Ailefroide

Après la saison, le froid du début d’automne, il y a toujours un long créneau pour profiter des parois d’Ailefroide : solitude, couleur scintillantes, air doux, granite à foison, de très bons et beaux moments de grimpe, en douceur, dans une vallée alors désertée avant de devenir dans quelques semaines, mois, inaccessible.

Fukushima mon amour

Secteur Eboulement, « sans doute une très belle réussite » annonce le topo. Succession de dalles, fissures, mur raide et tout ceci est vrai, on regrettera (ou pas) l’abondant équipement alors que pour l’essentiel on est ici très loin des dalles à friction qui ont fait la réputation (mauvaise aussi) d’Ailefroide. Avis aux amateurs donc, ça passe presque entièrement sur friends et cablés, une manière originale de s’initier dans la pose de protections!
Une voie aux difficultés bien souvent homogènes, on grimpe longtemps dans les longueurs, loin des successions de pas entrecoupés de marche que pourrait laisser suggérer l’observation désabusée du pied de la falaise.
On a trouvé cela très beau avec une mention très spéciale pour L7 (mur fissuré et sombre), L8 (traversée tout seul) et L9 (bord d’écaille/pilier très déroutant), ces deux dernières s’enchainent très bien, pile 50m!!.

Pilier du Levant

Deux jours plus tard, nous y revoilà. Parti pour la rivière Kwaï (plus de 400 m quand même) nous sommes finalement dans le Pilier du Levant. Pour ma compagne de tous les jours, grimpeuse maintenant épisodique, cela semble déjà beaucoup. Bien nous en a pris, après 3 longueurs typée dalle fissurée dans un rocher agréable à gros grain (L1+L2, 60m), nous voilà au pied du pilier. Franchement raide et aérien, on change tout, là c’est très classe, une petite fissure raide (et pour petits doigts!) dans du raide pendant 5-6m, un réta peu commode et ensuite une déroulante aérienne au plus près de l’arête. La longueur suivante est la plus belle (pas plus dure que la précédente il me semble), un réta un peu athlétique et du pur bonheur dans ce grand mur qui se termine sur le fil de l’arête.

La rivière Kwaï et son mur à Knobs ce sera pour la prochaine fois mais en passant par le Pilier du levant!!!