Paroi des Gillardes : flamme éternelle

Pour un retour en grande voie sur la paroi des Gillardes, longtemps après mes premières visites, nous avons choisi une voie pas trop longue, Flamme Eternelle (commentaire et topo C2C),  à l’équipement reconnu comme abondant et de difficulté modérée avec un 6b obligatoire affiché.

Voilà une escalade telle qu’en mon souvenir, rarement très dure mais qui demande de la patience, une lecture attentive et donc une bonne dose de continuité (ou de l’habitude). Le rocher présente des multitudes (et je pèse le mot) de facettes, plats, verticales, rien de jamais évident au premier coup d’oeil… trop de précipitations et cela peut devenir vraiment inconfortable alors qu’un léger décalé ou une recherche d’une verticale invisible et tout devient abordable, presque facile.

Le rocher est globalement bon pour peu que l’on ne s’écarte pas trop de l’itinéraire (les photos pour témoin!). Les longueurs annoncées les plus dures sont à notre goût les plus évidentes à grimper (rocher béton, prises franches).

Sans doute pas la plus belle mais une entrée à qui hésiterait à se lancer dans les plus longs itinéraires…
quoi qu’il en soit,  une escalade dans une ambiance exceptionnelle