Queyras calcaire – Gaffe aux rafts (et à l’Arnica)

Visite des nouvelles voies de la Chapelue

On a tous levé les yeux à chacune de nos montées dans le Queyras : « et ces grands murs gris c’est comment? et ces trainées oranges là-haut, si c’était beau? « …

Une belle journée de mai, pas trop chaude, un ciel lavé, un Guil lumineux (ça doit faire froid encore en altitude, il est resté bleu glace toute la journée), une belle petite bande… c’était le moment idéal.

Résultat : on s’amuse à traverser le Guil, 5 minutes après on oublie la route (trop de bruit cette rivière), 30 minutes plus tard, on prend son pied sur un calcaire qui devient franchement beau… génial, c’était une bonne idée, c’est apaisant ici!

 Une voie dorénavant au programme des stages Hautes-Alpes.

 

le commentaire sur  C2C