Verdon : visite des sites de Quinson et Courchon

De retour de Marseille, mois de décembre, c’était le moment idéal pour (re)découvrir des falaises hivernales des basses gorges du Verdon : les baumes orangées de Courchon et les murs parfaits de la falaise de l’Aspres à Quinson.

Courchon

Parmi les mythes du Verdon, Courchon tient sa place, celle du spot « secret », mais connu de beaucoup. Site ancien (eh oui), les infos sur ce paradis hivernal sont longtemps restées fragmentaires et incomplètes. Pour notre première visite je me souviens de nombreux demi-tours sur les pistes, la carte IGN sur le tableau de bord, les informations glanées répétées comme des mantras devant chaque intersection pour donner du sens, une direction.
Puis d’aucun s’était alloué le droit de diffuser enfin un topo… et enfin, en 2014, arrive la bible de Bruno Clément, le numéro 158 du magazine Grimper : incontournable, si vous ne l’avez pas, il est toujours édité je crois.
Plusieurs secteurs s’enchainent, la dominante est au dévers, aux longues voies, des trous, des plats, des pinces, du orange, du bleu, du blanc… et une vue imprenable sur le lac de Sainte Croix et la plateau de Valensole.

Quinson

Un tout autre style pour cette sublime barre sud : ici les profils vont du mur franchement vertical au léger dévers sur un calcaire très compact et parfait. Une grimpe qui demande détermination et concentration sur des itinéraires de 30m.  La patine semble avoir épargnée ce vieux site, loin de tout peut être, loin des modes et pourtant tellement classe.
L‘émancipatrice – est le 6c emblématique du secteur, à faire absolument; c’est aussi le nom de la coopérative vinicole du village!
Ici encore et plus que tout, il faudra privilégier les journées d’hiver sous peine de se détruire pieds et doigts.
Un site bien plus familial que Courchon, avec un accès court et doux et des voies pour tous (4c au 8a). Superbe
Le topo est en vente au gite de l’escargot pour 8 €.