Escalade dans les Calanques : Rêve de Pierre et Pilier de l’erreur

Petit retour sur une sortie escalade en grande voie dans les Calanques avant l’été.
5O ans de Patrick, un cadeau surprise – un week-end Calanques – et le tout en juin, ça promettait d’être chaud.

Mais les Calanques en juin, si l’on est prêt à se lever tôt (et si le vent ne se met pas de la partie, limitant voire interdisant l’accès à cette période), c’est encore génial : couleur, chaleur, bain de mer et des possibilités tant les orientations sont multiples.

Jour 1 : pour découvrir en douceur la grande voie, nous nous rendons (avant 8h00) face ouest de Sormiou au secteur Diedre Guem. Un panorama superbe, des grandes voies très accessibles qui partent du bord de l’eau. On parcourt Melody (topo C2C) rapidement,  la première longueur est de loin la plus mémorable. Ensuite direction le bec de Sormiou, (visite de l’hiver) pour changer d’orientation et profiter de sa face est bien à l’ombre l’après-midi. Nous gravissons l’éperon nord-est intégral (topo C2C),  un itinéraire bien plus raide et verticale… datant de 1951!

Jour 2 : Patrick est à l’aise, bon grimpeur, pour ce deuxième jour nous irons face ouest de Castelvieil (article de ma dernière visite)… tant à faire là-bas et le secteur 3 oeufs de la mouette inquiète doit rester à l’ombre suffisamment pour ne pas finir frit sur le caillou blanc. Une arrivée avant 9h à la plage d’En Vau (la magie de cet endroit, seul, est incontournable), nous voilà à pied d’œuvre à 10h45 en bas des rappels de Rêve de Pierre (topo C2C).
L1 splendide et longue sur gouttes d’eau, L2 variée en dièdre et dévers marron, L3 plus courte sur gouttes et en dièdre et nous voilà déjà sur la vire de la Ramon et toujours à l’ombre! Nous enchaînons avec le Pilier de l’Erreur (topo C2C), vieille voie rééquipée. Après un beau et long dièdre, une traversée aérienne sur la gauche pour rejoindre le fil du pilier… et le soleil. La dernière longueur est courte et aérienne et surplombante au final… le retour à en Vau et la baignade achèveront cet immense bain apaisant de lumière et de rocher …

un enchainement très classe, très homogène dans le niveau sur un pilier esthétique dans un océan de blanc et de bleu.

les séjours escalade Calanques, autant que possible, et tout l’hiver aussi, Venez!